Des services partagés
Pour mettre en place un service import-export opérationnel

Le « ticket d’entrée » pour mettre en place un service import-export opérationnel est généralement évalué à 150.000 Euros. Cet investissement de départ est souvent disproportionné pour un budget de projet d’internationalisation. KERTRADE vous propose de variabiliser l’essentiel de ce poste en externalisant ce service. Cette formule vous permet de limiter vos investissements, de conserver la maîtrise commerciale de vos affaires tout en pouvant bénéficier de l’Assurance Prospection proposée par BPI France.

Kertrade mandataire agit en votre nom et pour votre compte :

  • Vous définissez le niveau de délégation.
  • Vous conservez votre position d’importateur ou exportateur
  • Vous maitrisez votre structure de marge
  • Vous validez chaque opération
  • Nous vous garantissons la plus stricte confidentialité

Notre démarche

- Une demi-journée d’évaluation de vos besoins
- Établissement d’une proposition d’intervention en 2 étapes :


1ère étape

  • Définition des prestations confiées à KERTRADE
  • Inventaires, valorisation planification des travaux nécessaires pour :
    • Préparer votre organisation et système pour les opérations administration des ventes/supply chain envisagées
    • Créer l’interface d’échanges de données entre votre système et le système de gestion du négoce international de KERTRADE.
    • La dématérialisation (légale) de vos échanges et liasses documentaires
    • Détermination de la prestation par dossier import/export traité

Étape finalisée par la signature du contrat de prestation.


2ème étape

  • Les travaux préparatoires inventoriés et définis lors de la première étape sont réalisés.
    • Adaptation de votre organisation et systèmes pour répondre aux pratiques et obligations légales à l’international
    • Consolidation de la documentation légale et si nécessaire : obtention des licences à l’export et à l’import
    • Les programmes d’échanges de données automatisés sont opérationnels

Étape qui se termine par le « go live » des opérations d’import/export